CLUB CYCLOTOURISTE LA FARLEDE

CLUB CYCLOTOURISTE LA FARLEDE




Le voyage itinérant « Ardèche-Cévennes » 2018
> Après les plaines du Pays de Loire et de ses châteaux en 2017, René assisté de Jean-Paul et de Corinne, ont choisi une région un peu plus montagneuse : l’Ardèche et les Cévennes.
> Au programme : 454 km et 6545m de dénivelé, répartis sur 6 étapes, la plus courte : 55km et la plus    longue : 99km.
> Nous étions 12 participants, Doumé notre chauffeur, remplacé par « Jaujac » lors d’une étape.
> Jean-Paul, qui avait élaboré les parcours, a été notre capitaine de route, et grâce à une allure cyclotouriste, bien régulée, nos cyclos, les moins entrainés ont pu effectuer presque la totalité du  parcours. Bravo à Fiorella et à Guy. A tour de rôle «Jaujac », Yoyo et moi-même, nous assurons la   fonction de serre-file, pas d’accident, pas de crevaison,  pas de cyclo égaré, un petit rappel du  «Président » sur l’obligation de bien rouler à droite. Une seule petite frayeur : Doumé se met en   travers avec la remorque, heureusement, nous sommes juste derrière et les cyclos démontrent    qu’ils ont aussi de la force dans les bras : ils remettent la remorque en place.       
> Les chasseurs de cols ont pu rajouter à leur tableau de chasse de nouveaux noms tels que : Col de   Nonière 671m, Col de Mézilhac 1119m, Col du Pranlet 1363m, Col de La Croix de Millet 776m, Col de    l’Asclier 905m.
> Plus connu, le Mont Gerbier des Joncs 1417m, nous rappelle que nous sommes dans la région des    « sucs »,  dôme de lave, semblant jaillir de terre, héritage du passé volcanique de cette région
> Nous prenons le déjeuner dans un restaurant, bien nommé « La Source de la Loire »
> Mardi après-midi, les plus téméraires troquent leur vélo pour un canoé, une petite balade de 6 km    sur l’Ardèche, accompagnée d’un apéritif sur les rives. Une autre vision de la région, nous    découvrons les gorges, le paysage est magnifique. Les falaises et la verdure sont un décor magique. La descente dans les rapides est agréable et bien rigolote : superbe moment de détente. 
> Mercredi, étape de transition : nous arrivons dans les Cévennes.
> Etapes à Anduze, Le Vigan et St Bauzille de Putois.
> Une dernière ascension : le Mont Aigoual 1567m. Pour se mettre en jambe, le Col du Minier 1264m,  22 km, au départ de Le  Vigan, une pause-café à Espérou, puis dernière « grimpette »  de 7 km.         Le point culminant du Gard est un site fascinant, un imposant bâtiment aux airs de château fort y abrite la dernière station météo de montagne en service en France ainsi qu’un musée de la météorologie.
> Durant ce séjour, nous avons alterné les différents types d’hébergement :  dortoir de lycée, mobil-homme et tente en camping, hébergements sociaux, hôtel 3 étoiles, auberge de jeunesse (nous y   sommes toujours admis) et gîte.
> Nous avons aussi apprécié la cuisine locale, une petite cure de myrtilles et surtout un franc succès    pour la coupe ardéchoise. A la minute où je rédige ce compte-rendu, un participant m’informe qu’il a pris 1 kilo durant le séjour : donc, bilan positif. Mon coup de coeur : si vous passez à Burzet, faites    une halte au restaurant «La Cigale» et au café « le Petit Burzet »
 ’cétait le 10ème séjour que j’organise, le 1e en collaboration avec Jean Paul et Corinne, un grand  merci pour leur concours. Le succès ne repose pas seulement sur le travail des organisateurs, mais il dépend aussi des participants, chacun d’entre-eux y a contribué à sa façon, merci à tous.Rendez-vous en 2019 : direction la Bretagne. Kénavo.                                                                                  René

TORRE  ETANCHEITE